14 mai 2007

Un Dimanche à Wulai !!!!!!

En ce dimanche 13 mai, je suis allé faire un tour à Wulai avec mes amis Français,
une façon pour moi de découvrir le Nord de Taipei et ses rivières d'eau chaude.

Un peu d'histoire sur Wulai :
Wulai est un village célèbre de montagne dans Taiwan nordique et il est situé dans le secteur de réservation de l'eau. Les résidants sont la plupart des peuples indigènes
(tribu de Tai Ya). Il y a de hautes montagnes le long de l'intersection de la crique de Nanshi et de la crique de Tunho. Le beau paysage est constitué par les hautes montagnes et les fleuves courants. L'endroit est célèbre pour les sources, le Jolly Wulai Trail Train, les chutes d'eau et le parc d'amusement de Yushian.
On lui dit que Wulai est un terme employé par la tribu de Tai Ya. Il signifie la source chaude. Ainsi, les sources chaudes ici sont trés prisées. La qualité des sources chaudes est des sources d'acide carbonique avec la base mineure. Les sources d'eau chaude sont claires, transparentes, sans couleur, et inodores. La station thermale de source chaude est efficace dans la dermatite curative. La chute d'eau célèbre de Wulai est d'environ 80 mètres de haut. Elle est magnifique comme un tissu en soie blanc descendant du ciel.
En outre,
le petit train guidé fait partie
de l'unicité de Wulai. Le train servait il y longtemps pour le transport du bois de charpente mais maintenant il est pour le plaisir des touristes. Le centre indigène de culture à travers la chute d'eau de Wulai est un musée transformé d'art folklorique indigène. Il présente la culture, les coutumes et les habitudes indigènes de la tribu de Tai Ya et démontre les objets façonnés historiques. Le point culminant de la visite au centre est l'exposition avec démonstration de chants et danses des peuples indigènes. Un Wulai visitant se sentirait comme entrer dans la Shangri-La. C'est un merveilleux endroit pour se resourcer de la ville.
Il va de soit qu'aprés une montée en train, la descente peut s'effectuer à pieds sur une route non emcombrée de véhicules.
A l'arrivée
si vos pieds sont légérement meurtris vous pouvez les tremper, ou bien vous tremper complétement dans la rivière, en choisissant l'endroit le moins chaud, car il faut avouer que par endroit même par plus de 25° de température, l'eau fume....
et vous devez chercher les trous ou l'eau est à votre température adéquat et essayer de ne pas les ressortir rouges comme des écrevisses.
Remarquez sur cette photos que pour vivre vieux
il faut savoir profiter des sources d'eau chaude.
Bon ben !! ensuite aprés la marche, la trempette des pieds il est temps de regagner le village de Wulai tout en se restaurant
de quelques brochettes vous tendant les bras... ainsi que quelques sucreries pour vous faire reprendre
les quelques grammes perdus pendant votre marche...
Retour à la maison, tout cela à une quarantaine de kilomètres de Taoyuan/Jongli.
A de prochaines aventures Made in Taiwan.







PAGERANK GRATUIT: Le google pagerank c'est pagerank gratuit !

11 mai 2007

C'est scandaleux !!!!!

Je n'aime pas faire de la politique sur mon blog qui n'est pas dédié pour cela, mais de temps en temps je suis révolté devant certains articles :
Taiwan Info de ce jour.

Les journalistes taiwanais toujours exclus de l’Assemblée mondiale de la santé
Jeudi 10 mai 2007



Dans quelques jours se tiendra à Genève l’Assemblée mondiale de la santé, dont seront écartés non seulement Taiwan mais aussi ses journalistes, lesquels n’ont pas reçu l’autorisation de couvrir l’événement.

Cette discrimination qui vise les médias insulaires fait l’objet à Taiwan de vives protestations, et l’Association des journalistes taiwanais a fait parvenir une pétition au secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, ainsi qu’à la directrice de l’Organisation mondiale de la santé, Margaret Chan.

Une vingtaine d’associations et ONG internationales ont appuyé cette démarche. Robert Ménard, le directeur de Reporters sans frontières, une organisation basée en France, a écrit une lettre à Margaret Chan pour lui rappeler que ni le droit de Taiwan à la santé ni son droit à l’information ne devraient être sacrifiés pour des motifs politiques.

L’Institut de la presse internationale, ainsi que le Comité Helsinki italien, a également réitéré son soutien aux journalistes taiwanais.

Plusieurs médias insulaires ont demandé l’autorisation de couvrir l’Assemblée mondiale de la santé, mais aucun d’entre eux n’a reçu de réponse jusqu’ici. L’année dernière, ils en avaient été exclus.




Le ministère de l'Information (GIO) a dévoilé le 2 mai un des messages publicitaires de la campagne nationale en faveur de la candidature de Taiwan comme membre de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), insistant particulièrement sur l'absence de l'île dans le réseau sanitaire international.

Cette affiche s'inspire d'une illustration montrant un tableau d'opticien dont la première ligne a été modifiée pour rappeler le sigle anglais de l'institution, WHO, incomplet, avec un O ouvert.

Le 25 avril, répondant à la lettre du président Chen Shui-bian demandant que Taiwan soit admise comme membre de plein droit à l'OMS, le secrétariat de l'institution a repoussé cette requête, mais il appartient à l'Assemblée générale, qui se réunit le 14 mai, d'en décider.

C'est dans ce contexte que Taiwan a lancé une campagne de promotion et d'information à travers la presse écrite mondiale pour soutenir sa candidature comme membre de l'OMS, afin que les droits à la santé des 23 millions de Taiwanais ne soient plus ignorés.

PAGERANK GRATUIT: Le google pagerank c'est pagerank gratuit !

Ratings and Recommendations by outbrain