10 juin 2007

Le Roi des villes à Taiwan !!!!

Quelques extraits d'un article paru sur Moto-net.com en France du 31/1/2007... a vous laisser rêveur !

Pour lire l'article en entier :
© Moto-Net.Com le Journal moto du net

Un autre article ou vous pourrez en apprendre encore plus sur les fameux scooters de Taiwan. cliquez ici

Les Scooters sont a Taiwan ce que les vélos sont en Hollande, et je suis modeste.


Le parc total de deux-roues motorisés à Taiwan s'élève à 12,8 millions d'unités pour 22,7 millions d'habitants, soit un pour 1,8 habitant ! A titre de comparaison, ce rapport est de un pour 3,5 habitants en Malaysie, un pour 4,2 habitants en Thaïlande, un pour 5,9 habitants au Vietnam et un pour 9,7 habitants au Japon.


La Japan Automobile Manufacturers Association (JAMA, association des constructeurs automobiles japonais) a récemment envoyé une équipe d'experts à Taipei, la capitale du pays, pour étudier les solutions taiwanaises en termes de sécurité routière et de stationnement urbain. L'importation de motos de plus de 150 cc ayant été interdite par les autorités en 2002, (loi rétablie à ce jour en 2007) l'impressionnant parc taiwanais de deux-roues motorisés est "essentiellement composé de scooters de 90 à 125 cc".
Même si les grosse cylindrées sont acceptées depuis peu ici, elles sont toujours interdites sur les autoroutes, du coup elles servent à frimer dans la ville pour quelques Taiwanais fortunés....


A Taipei, la capitale du pays qui compte 2,6 millions d'habitants et 1,02 millions de deux-roues motorisés (soit un deux-roues pour 2,6 habitants), l'engouement pour ce mode de déplacement "commuting" (trajet domicile/travail) entraîne de gigantesques nuées de scooters, mobylettes et petites motos aux heures de pointe, un peu à l'image de certaines grandes villes africaines.

A tel point que les autorités ont dû "séparer le flux des deux-roues de celui des automobiles, améliorant ainsi la sécurité routière", note la JAMA. Des voies réservées aux deux-roues ont parfois même été créées sur les artères à fort trafic, comme à la sortie de ce pont à Taipei City. (ci-dessous)


"Une autre étape constructive a été la mise en place de "zones motos" à l'entrée des carrefours", relève la mission de la JAMA : en clair, il s'agit d'autoriser les deux-roues à passer devant les voitures au feu afin qu'ils puissent démarrer plus vite, ce qui permet de "scinder efficacement le trafic.
Dans une ville comme Taipei, véritable cuvette, la pollution aux heures de pointes est devenue un problème préoccupant. En ville, les scooters ne se privent pas de slalomer entre les bus et les voitures avec néanmoins une certaine discipline. Pas question de se tirer la bourre en doublant au-delà des lignes blanches, pas d’embrouilles aux feux rouges. La police aussi est équipé de scooters avec girophares.

Le vol est quasiment inexistant sur ce type de produit, et les taiwanais n’utilisent pratiquement pas d’antivol . le rangement sous la selle reste plutôt réservé à l’imperméable, indispensable dans ce pays tropical soumis à de très fortes pluies entre mai et septembre.


D’autant que l’assurance annuelle coûte environ 20 euros, le scooter est ainsi accessible à tous. Les 50 et les 125 cc sont les deux cylindrées les plus représentatives et le prix moyen à l’achat reste en plus très abordable. If faut compter entre 1000 et 1200 euros pour une machine neuve dans les cylindrées évoquées.
Le marché du scooter est bien sur florissant. La production tourne à fond, (environ 1,3 million par an) 60% part à l’exportation, principalement au Japon, en Allemagne ou aux USA.
Le scooter de Taiwan n’a pas la même dimension ludique ou affective. Les familles en possèdent deux en moyenne et chacun s’en sert en libre-service. Résultat l’île, grande comme cinq fois la Corse compte désormais plus de 12 millions de scooters en circulation.

Par contre le scooter est trés utile pour les handicapés qui peuvent se déplacer sans problèmes.. des garages spécialisés équipent les engins d'une troisième roue bien utile.(Photo blog Taiwan Insolite)

Une photo typique à Taiwan c'est le masque sur la bouche pour éviter la pollution et les émanations, et surtout la veste à l'envers sur les bras pour éviter de bronzer.
Ah !! la peau blanche de ses asiatiques....

Dans une ville comme Taipei, véritable cuvette, la pollution aux heures de pointes est devenue un problème préoccupant. En ville, les scooters ne se privent pas de slalomer entre les bus et les voitures avec néanmoins une certaine discipline.
La législation s’est un peu durcie ces deux dernières années. Le port du casque est ainsi devenu obligatoire, l’amende est ici de 500 $NT (dollar taiwanais) soit une douzaine d’Euros. Le mot homologation n’est pas encore de mise, et les pilotes portent à peu près ce qu’ils veulent, l’intégral étant inexistant, mais commence à apparaître dans des couleurs assez fun et porté pas beaucoup d'étrangers conscients des accidents pouvant survenir..
Une photo du garage à scooter en dessous de la tour Taipei 101.



PAGERANK GRATUIT: Le google pagerank c'est pagerank gratuit !

Aucun commentaire:

Ratings and Recommendations by outbrain