09 janvier 2007

Les Taiwanais étrennent leur TGV conduit par un Français !! cocorico !!

Le premier train à grande vitesse de Taiwan reliant le nord au sud de l'île est entré en service vendredi pris d'assaut par des milliers de passagers euphoriques et avec un Français aux manettes.
Le premier train a quitté la gare de Panchiao, proche de la capitale Taipei, à 07H00 locales (23H00 GMT jeudi) pour relier Kaohsiung, la grande ville du sud distante de 345 km en 90 minutes.
"Je suis content d'être avec vous. C'est un grand jour pour Taiwan", a déclaré à l'AFP son conducteur, le Français Patrick Poulenas.
Le Français Patrick Poulenas s'apprête à monter dans le premier TGV de Taiwan qu'il va conduire, le 5 janvier 2007 à la gare de Panchiao
© AFP Sam Yeh
M. Poulenas et 39 de ses compatriotes ainsi que 13 Allemands sont actuellement aux commandes des trains, mais la compagnie exploitante, Taiwan High Speed Rail Corporation (THSRC), espère les remplacer d'ici 18 mois par des agents locaux.
La présence des Français et des Allemands s'explique par l'histoire à rebondissement de ce TGV.
D'abord conçu dans les années 1990 à partir de l'Eurotrain des groupes français Alstom et allemand Siemens, il avait été finalement attribué en 1998 aux Japonais pour 3 milliards de dollars (matériel et exploitation) .
Le TGV, qui réalisait vendredi son premier voyage commercial et doit transporter 100 millions de passagers par an, est une variante du TGV nippon Shinkansen et le premier exemplaire japonais exporté à l'étranger.
Mais le projet a connu de nombreux obstacles provoquant 15 mois de retard. La THSRC espérait en effet commencer l'exploitation de ce train, qui peut atteindre 300 km/h, en octobre 2005 mais n'a pu le faire pour des raisons de sécurité.
Ce retard, provoqué notamment par plusieurs déraillements, lui aura coûté quelque 595 millions de dollars US supplémentaires.
 
Posted by Picasa

Malgré la polémique sur le projet, d'un coût total estimé à plus de 15 milliards de dollars, plus de 80.000 billets se sont arrachés pour cette première journée.
"Je n'ai pas pu dormir la nuit dernière. Je me suis levée très tôt ce matin", confiait Su Cheng-er, 68 ans, montée à bord du train avec huit membres de sa famille. "C'est une question de fierté nationale", affirmait cette passagère.
Le président Chen Shui-bian a loué les mérites d'un "engin révolutionnaire qui transformera quasiment Taiwan en ville-Etat comme Singapour".
Victime de son succès, le TGV a connu quelques ratés au niveau de la billeterie, THSRC ayant annoncé la semaine dernière que des billets seraient mis en vente à moitié prix lors des dix premiers jours de fonctionnement et que les 50.000 premiers passagers se verraient remettre un billet commémoratif.
Le système informatique a été saturé et de nombreux appareils de vente automatique sont tombés en panne, selon le site d'informations Taiwan Infos.
Un billet en classe économique entre Panchiao et Kaohsiung coûte 1.460 taiwanais (35 Euros) soit environ 70% du prix du prix de l' avion.
Des voyageurs dans le premier TGV taiwanais sur le quai de la gare de Panchiao le 5 janvier 2007© AFP Sam Yeh


PAGERANK GRATUIT: Le google pagerank c'est pagerank gratuit !

Aucun commentaire:

Ratings and Recommendations by outbrain