27 janvier 2006

XIN NIAN KUAI LE !!!!!! 新年快樂




Nouvel An chinois : 29 janvier 2006
Année du chien de feu

Le 29 janvier 2006 augure l'année du chien : l'avènement du nouvel An est l'occasion d'une longue période de réjouissance pleine de faste, et de festivités. Les Chinois sont en famille et en liesse.
Plus d'un milliard de chinois et des centaines de millions d'habitants du Sud-Est asiatique le fêteront, comme toujours, dans une ambiance de grande ferveur et de joie.


Dans le passé, de nombreuses légendes et histoires édifiantes se sont constituées autour des douze animaux et, de nos jours, dans les affaires, au jeu ou pour un mariage, il est courant de prendre en considération les vertus augurales prêtées aux différents animaux.


Dans le calendrier traditionnel chinois étaient clairement indiqués la succession des 24 périodes de 15 jours qui rythmaient les activités agricoles, mais aussi les jours propices où pouvaient être organisés mariages, fêtes ou funérailles. Il suffisait qu'une date retenue ne soit pas en harmonie avec l'animal patronnant l'année en cours pour que s'ensuive une année, voire une vie entière de malheur ! Il s'agit certes là de superstitions, mais de superstitions qui, durant cinq mille ans, ont alimenté l'imaginaire chinois.


Quelques revues de presse commentant le Nouvel An Chinois :
(Publié par Patrick Le Gac le vendredi 27 janvier 2006)




Le Nouvel An Chinois 2006 en Chine, Taiwan, Hong Kong
Revue de presse

Le Nouvel An chinois sous le signe du Chien
Un cinquième de l’humanité entre dimanche dans l’Année du chien. En Chine, et dans toutes les communautés de la diaspora, l’année 2006 sera donc placée sous le signe du "meilleur ami de l’homme", même si les astrologues de tout poil n’y voient pas forcément un bon augure.


Si les Chinois préparent activement leur fête du Nouvel An en achetant des nouveaux vêtements et en courant les marchés à la recherche de mets et de décorations, les diseurs de bonne fortune en profitent pour déverser leurs torrents de prédictions.

Le Coq est mort, vive le Chien ! Ou plutôt le Chien de Feu, car l’année 2006 est non seulement placée sous le signe de cet animal symbolique, mais aussi de l’élément cosmogonique du Feu. Et ce mélange détonant, semble-t-il, ne nous réserve pas que du bon : davantage d’épidémies, davantage d’attentats et aggravation de certaines tensions régionales...

"Globalement, ça n’a pas l’air bien. Ce sera aussi mauvais" que l’Année du coq en 2005, déclare avec assurance l’un de ces oiseaux de mauvais augure, Alion Yeo, installé à Hong Kong.

"L’Année du chien est une année de Feu puissant", explique doctement M. Yeo. "Cela symbolise par exemple les feux de montagne et les conflits militaires."

Le Japon et les deux Corée, en particulier, pourraient être la source d’affrontements armés, avec un risque d’aggravation de la crise nucléaire nord-coréenne.


Parmi les "chiens" célèbres, les actrices et chanteuses Jennifer Lopez et Madonna cohabitent avec le réalisateur Steven Spielberg, le magnat Donald Trump et une brochette de présidents des Etats-Unis, anciens et actuel, Bill Clinton et George Bush père et fils.

Le voyant et spécialiste de "feng shui" Peter So prédit que l’année 2006 sera une "année de maladies". Le virus de la grippe aviaire, selon lui, s’étendra à l’Europe occidentale et aux côtes orientales de l’Amérique. Les habitants de Hong Kong seront heureux d’apprendre qu’ils seront sujets à de nombreux "maux d’estomac", ajoute M. So, sans plus de précisions. Mais il se veut rassurant : "Globalement, il y aura beaucoup de petits problèmes. Mais ils ne seront pas trop graves".

Gare toutefois au regain d’activité terroriste, prévient M. So. Le terrorisme pourrait ainsi toucher la Thaïlande et l’Indonésie, mais aussi la Corée et la Russie.

Le Taïwanais Tsai Shang-chi, qui mélange allègrement météorologie et astrologie, se veut plus optimiste. Il s’attend à des échanges commerciaux florissants et à un boom des voyages entre Taïwan et la Chine, ce qui devrait, selon lui, apaiser quelque peu les tensions politiques entre la Chine populaire et la Chine nationaliste. "Il semble que ce sera une année sans vents violents et sans grosses vagues. Mais il y aura une sévère lutte de pouvoir sous les courants", glisse de façon sibylline M. Tsai.


Sur le plan économique, les prévisionnistes -version savante des astrologues- sont partagés. Si M. Tsai promet une année prospère pour l’Asie du Sud-Est, M. So s’attend à la stagnation économique, voire à un ralentissement.

Que les augures soient bons ou mauvais, rien n’empêche les joailliers de Honk Kong de se frotter les mains. Leurs petites figurines de chiens en or et autres animaux de l’horoscope chinois se vendent comme des petits pains.

Malgré sa personnalité attachante, le chien ne bénéficie pas d’une grande popularité chez les couples attendant un heureux événement dans l’année. Et cette méfiance a une explication toute scientifique : "c’est parce que le chien entre en conflit avec le dragon, le meilleur signe de naissance", tranche sans nuance M. Yeo. Reste une solution pour ces futurs parents un peu trop superstitieux : attendre 2007, l’Année du cochon... Mais ceci est une autre histoire. AP

Nouvel An chinois : les féministes demandent aux Taiwanais d’abandonner les coutumes misogynes
Mercredi 25 janvier 2006 - Taïwan info

Le Nouvel An chinois s’accompagne de quantité de rites et traditions populaires qui sont encore largement respectées à Taiwan. Certaines ne sont toutefois plus du tout en phase avec la société moderne, et une coutume en particulier irrite les féministes qui demandent sa disparition pure et simple : l’interdiction faite aux femmes mariées de passer le réveillon chez leurs propres parents.


C’est dans la famille de leur époux que celles-ci doivent passer cette soirée, une habitude qui a la vie dure. Elles ne sont les bienvenues dans la maison de leurs parents que le surlendemain, les bras chargés d’enveloppes rouges remplies de billets de banque pour les enfants de leurs frères et sœurs. Leur présence autour du foyer ancestral la veille du Nouvel An pourrait porter malheur à la famille ou entraîner pour celle-ci des revers de fortune, dit-on ici.

La Warm Life Foundation (WLA) s’insurge que ces superstitions persistent, alors que la société taiwanaise a évolué. Une enquête publiée par le quotidien local United Daily News révèle ainsi que 77% des Taiwanais trouveraient normal que les femmes mariées passent le réveillon du Nouvel An chinois dans leur propre famille, mais que 19% en revanche s’y opposent fermement.


Le sondage montre aussi que 64% des hommes mariés ne verraient pas d’inconvénient à les y accompagner, bien que 35% insistent pour banqueter ce soir-là en compagnie de leur propre famille.

Le sort des divorcées est particulièrement peu enviable, car elles ne sont souvent pas les bienvenues chez leurs propres parents pour la veille du Nouvel An. Lung Chu-chin, la présidente de la WLA, note l’anachronisme de la tradition lorsqu’on sait qu’un couple sur trois dans la capitale, et un couple sur six dans l’ensemble de l’île, se termine par un divorce.

Outre le côté dévalorisant de cette coutume pour les femmes, elle contribue à rendre cette période de fêtes exténuante et à aggraver les embouteillages, certaines familles devant traverser l’île dans un sens puis dans l’autre en moins de 48 h afin de passer du temps dans l’une et l’autre famille pour respecter la tradition.

Rien que pour Pékin
Selon le journal Beijing-Soir, le gouvernement chinois autorisera pour la célébration de l’Année du Chien la vente sélective des pétards et des feux d’artifice interdits depuis 1993. Les pétards et feux d’artifice achetés en gros arrivent déjà à Beijing (Pékin). La quantité prévue est de 400 000 caisses : 153 000 caisses de pétards et 255 000 caisses de feux d’artifice.

Des vols charters pour permettre aux ouvriers migrants de rentrer chez eux pour les fêtes
QUANZHOU, Fujian, 23 janvier (XINHUANET) — A 24 ans et en montant à bord d’un avion pour la première fois de sa vie, Li Qiujing a réalisé la chance qu’elle avait.

Cette ouvrière textile de Baode Apparels Co. est l’un des 130 travailleurs migrants de Quanzhou, ville manufacturière de la province de Fujian (est de la Chine), à avoir la chance de pouvoir rentrer dans son Sichuan natal, dans le sud-ouest de la Chine, une semaine avant le Festival du Printemps (Nouvel an chinois).

Le vol spécial est financé par le syndicat de Quanzhou et 46 entreprises locales soucieuses des droits et des intérêts des travailleurs.

Sur les 130 passagers, certains ont reçu une aide financière pour l’achat de leurs billets et d’autres ont bénéficié de la gratuité.

"C’est mon troisième retour au pays en huit ans", témoigne Peng Guohua, 42 ans et collègue de Li.

"Peng et Li font partie de nos meilleurs employés", affirme Gong Yichang, président du syndicat de Baode Apparels Co.

Au moins 1 million de travailleurs migrants travaillent à Quanzhou, et 600 à 700 000 d’entre eux devraient participer à la vague de déplacements des Chinois rentrant chez eux pour le Nouvel an chinois, le 29 janvier.

Les Shanghaiens prennent plaisir à organiser les réveillons de manières diversifiées

Le Quotidien du Peuple en ligne - 06.01.2006

"La réservation du réveillon très demandée"

Le Nouvel An occidental vient de passer, et la Fête du Printemps, Nouvel An traditionnel des Chinois, approche. Il y a des années, les Shanghaiens ont commencé à passer les fêtes traditionnelles de manière originale : on fête le Nouvel An en voyageant, et on passe la veille du Nouvel An chinois en participant à une fête collective.


Pour le repas de la veille de la Fête du Printemps, ils restaient attachés à un repas local préparé chez eux ou à un repas copieux dans un restaurant de la cuisine de Shanghai. Aujourd’hui à Shanghai, les jeunes ne sont plus les seuls à vouloir faire autre chose pour le repas de la veille, même les personnes âgées commencent à accepter les nouveautés.

Madame Li, qui habite dans la rue de Dalian, a été invitée par son petit-fils à dîner dans un restaurant coréen près de chez elle il y a quelques jours. Bien qu’elle n’ait pas mangé beaucoup de viande rôtie à cause de ses dents faibles, elle a été fascinée par le plaisir de préparer le rôti elle-même. Toute joyeuse, elle a fait savoir à notre journaliste qu’elle avait déjà fait réserver une table dans ce restaurant à ses enfants pour le repas de la veille du Nouvel An chinois. A ses yeux, ce repas, qui est une occasion de se réunir et de partager le plaisir en famille, ne doit pas se limiter aux formes traditionnelles. Ce restaurant coréen peut justement apporter à sa famille le plaisir de préparer et manger le rôti ensemble.

Outre les restaurants traditionnels de la cuisine du Sichuan, du Hunan et de Huaiyang, les restaurants qui n’avaient pas la chance d’être choisis pour le repas de la veille, tels que les restaurants de la fondue chinoise et les restaurants-bars, sont devenus aujourd’hui de nouveaux choix pour cette grande occasion.

Comment les Chinois fêtent la Fête du Printemps ?
Le Quotidien du Peuple en ligne - 24.01.2006

L’Institut de l’enquête sociale de Chine (SSIC : Social Survey Institute of China) a mené une enquête auprès de 2 000 habitants dans de différentes villes : Beijing, Shanghai, Guangzhou, Shenzhen, Chongqing, Zhengzhou, Nanjing, Wuhan, Changsha, Shenyang, Harbin et Shijiazhuang sur « le programme pour la Fête du Printemps et les dépenses au cours de la Fête du Printemps de 2005 ».


Selon les résultats de l’enquête, 43% de Chinois ont dépensé entre 1 000 et 3 000 yuans pendant cette période. L’argent a été dépensé principalement pour ce qui suit : faire les achats pour la Fête du Printemps, acheter des vêtements, donner des sachets de papier rouge, fréquenter des lieux de loisirs et des restaurants, offrir des cadeaux, faire du tourisme, acheter des appareils électroménagers, des meubles ou des téléphones portables.

A la question « Qu’est-ce que vous avez choisi comme cadeaux ? », les réponses se répartissent comme suit : produits fortifiants, 54% ; produits et spécialités du pays, 27% ; vêtements, 14% ; alcools divers, 39% ; cadeaux, 43%, fruits, 26% ; produits culturels, 17%.

Quant au programme pour la Fête, 34% des interviewés ont choisi de rester à la maison, 40% ont rendu visite aux parents et amis, 16% ont voyagé, 4% ont fait des heures supplémentaires, 3% ont profité des vacances pour enrichir leurs connaissances et 3% ont choisi d’autres programmes. En ce qui concernent les moyens de souhaiter la bonne année, 41% des interviewés ont envoyé des messagers texto, 36% ont passé des coups de fil, 18% ont rendu visite à leurs parents ou amis, 3% ont choisi d’envoyer des e-mails ou de bavarder sous l’œil d’une webcam, et 2% ont envoyé leurs vœux par des cartes de vœux ou ont choisi d’autres moyens.

L’enquête montre également que 62% des interviewés choisissent de manger à la maison alors que 38% préfèrent manger au restaurant. A la question « Combien avez-vous dépensé pour le repas de la veille du nouvel an ? », on remarque que le niveau de dépenses est très varié : 48% des interviewés ont dépensé moins de 1 000 yuans ; 21%, entre 1 000 et 2 000 yuans ; 13%, entre 2 000 et 3 000 yuans ; 8%, entre 3 000 et 5 000 yuans ; 10%, plus de 5 000 yuans.
L’année du chien jugée propice pour le mariage selon les moeurs chinoises
Le Quotidien du Peuple en ligne - 25.01.2006

En Chine, des couples sont prêts à célébrer leur mariage, quand l’année du chien commencera le 29 janvier - une année considérée comme étant propice pour les noces.


Dans l’année du chien qui viendra, le cycle lunaire commence relativement plus tôt et durera 385 jours jusqu’au 17 février 2007 ? un phénomène qui ne s’est produit que 12 fois pendant plus de 2 300 an entre 221 av. J.- C. et 2100. L’année lunaire dernière ayant 385 jours était de 1944. L’année est exceptionnellement longue, car il y aura 13 mois, avec un mois intercalaire entre le 7ème et le 8ème mois du calendrier lunaire chinois, ainsi que deux « lichun » — le jour propice marquant le début du printemps ? le 4 février 2006 et le 4 février 2007.

« La plupart des personnes âgées croient qu’une année avec deux commencements du printemps et un mois intercalaire est un moment d’or pour faire le nœud », a dit Fei Guangze, directeur général de la Compagnie du service du mariage « Suren » à Hefei, capitale de la province de l’Anhui dans l’est de la Chine. « Comme dit un proverbe chinois, deux commencements du printemps et 13 mois font une année parfaite pour le mariage ».

La compagnie de M. Fei fournit des articles liés au mariage et des services depuis la robe de mariage, des albums de photo et des produits cosmétiques jusqu’au cortège fastueux des mariés et des invités, ainsi qu’aux animateurs des cérémonies de mariage, qui sont les plus populaires pour les couples urbains à l’occasion de leurs mariages.

« Des réservations de ces produits et services ont été faites pour les mariages en février, en mars, en mai, même en octobre. Certains couples ont fait des réservations un an d’avance », a dit M. Fei. Une station de service de quartier du département des affaires civiles dans l’arrondissement de Luyang dans le centre-ville de Hefei a reçu plus de 20 couples par jour pour la déclaration de mariage, depuis le début de janvier, ce nombre est deux fois la moyenne du jour enregistrée pendant les 10 derniers mois, a dit un officiel à Xinhua. « Ils préparent les cérémonies de mariage dans l’année du chien », a-t-il dit.


De nombreuses autres villes ont également rapporté un nombre croissant de déclarations de mariage, à l’approche de l’année du chien. En fait, beaucoup de couples ont attendu toute une année pour ne pas se marier, parce qu’ils estiment que l’année passée, qui dure à partir du 9 février 2005 jusqu’au 28 janvier 2006, ne contient pas « lichun », ce qui lui a valu un mauvais nom de « l’année de la veuve », c’est-à-dire une année malchanceuse pour les mariés.

De nombreuses cérémonies de mariage ont eu lieu en janvier 2005, les derniers jours de l’année du singe. « Bien que +l’année de la veuve+ soit une absurdité, le fait que les gens évitent l’année du coq, reflète leur désir ardent d’avoir un heureux mariage », a dit Zhang Youde, un sociologue de l’Université de Shanghai, à Xinhua.

Voulez vous connaitre votre horoscope Chinois ????

A l'année prochaine le Dimanche 18 Février 2007 pour fêter l'année du Cochon.....

http://www.copyrightfrance.com/phtml/p_logo1.php

1 commentaire:

Anonyme a dit…

merci chris !

from...marseille.

Ratings and Recommendations by outbrain